7 défis pour la production d’emballage et leurs implications pour les imprimeurs et les convertisseurs

Le secteur de l’impression et de la transformation pour la production d’emballages, qu'il s’agisse d’étiquettes, d’emballages souples, de carton plat ou de carton ondulé, est en train de connaître une profonde mutation. Il est important que tous les convertisseurs comprennent les grands défis qui les attendent et s’y préparent. Au sein du groupe Bobst, nous suivons le marché de très près pour pouvoir proposer à nos clients et futurs clients les solutions dont ils ont besoin dans cet environnement constamment changeant. Dans cette optique, nous recommandons de traiter de manière proactive les 7 points mentionnés ci-dessous.


1. Les fonctions de l’emballage : protection, distribution, séduction
Le rôle de l’emballage a évolué au fil du temps. Si protéger les produits reste la priorité numéro un, il faut le faire de manière plus efficace, souvent à l’aide de matériaux plus fins et plus sophistiqués. Avec le développement rapide de nouvelles formes de distribution (en particulier l’e-commerce) le mécanisme de livraison de boîtes est de plus en plus complexe et la production d’emballages doit être faite différemment et plus rapidement avec des machines plus productives et plus flexibles, tout en offrant la plus haute qualité. Les propriétaires de marques utilisent les emballages pour se démarquer en rayon et séduire les clients. La tendance actuelle nécessite des cycles de production plus courts; des commandes répétées et de la flexibilité, ce qui augmente encore la pression sur les convertisseurs en les obligeant à ajuster les capacités de leur ligne de production d’emballages. Cela nous amène naturellement à notre deuxième grand thème.


2. Des technologies conventionnelles au numérique
Pendant des décennies, l’impression et la transformation d’emballages ont utilisé des méthodes conventionnelles. Mais les nouvelles solutions numériques ont permis d’accomplir d’importants progrès, qui se traduisent par le fait que les propriétaires de marques et les convertisseurs peuvent aujourd'hui faire des choses auparavant impossibles. Le numérique ne remplacera pas complètement l’analogique, mais offrira la flexibilité nécessaire pour raccourcir les cycles de production grâce aux nouvelles tendances, comme la personnalisation ou les besoins de sécurité et de traçabilité. BOBST investit actuellement massivement dans le numérique pour l’impression d’emballages dans un large éventail de substrats. Car s'il y a peu de doute que le numérique va contribuer positivement à la production d’emballages, une presse numérique ne suffira pas pour obtenir une production d’emballages efficace. Ce qui nous amène au troisième défi.


3. La digitalisation du flux de travail
L'un des plus grands défis est la gestion des différentes interfaces entre les différents équipements et entre le propriétaire de la marque, l’agence, les imprimeurs et les convertisseurs. L’automatisation permettra d’optimiser le temps de disponibilité des machines et de permettre une communication efficace entre la personne qui commande les boîtes, la personne qui les produit et tous les intermédiaires. Car si les imprimeurs et les convertisseurs déploient beaucoup d’énergie pour sélectionner les machines les plus productives, ils sous-estiment parfois la complexité de l’ensemble des flux de travail. Et c’est précisément dans ce domaine que l’expertise de BOBST prend tout son sens ; nous comprenons que la vitesse d’impression ou de conversion indiquée sur une machine est théorique jusqu’à ce qu’elle soit suffisamment bien gérée pour assurer une production d’emballages optimale au prix le plus juste. Ce qui nous amène au défi suivant.


4. La pression des coûts
Nous vivons dans un monde où en voulons tous plus pour le même prix (voire pour un peu moins cher). Les propriétaires de marques, qui sont les décideurs finaux en termes d’emballage, veulent des produits de qualité supérieure, plus personnalisés, plus sûrs et livrés rapidement, mais ils ne veulent pas dépenser plus d’argent. La vérité pour la production d’emballages est que le coût d'une boîte quelle qu’elle soit ne devrait pas être plus élevé demain qu’aujourd’hui. Les coûts globaux de production d’emballages sont impactés par trois grands facteurs : la qualité, la productivité et les coûts. Ces trois facteurs sont tous très importants et ne doivent pas être considérés de manière isolée, mais sur l’ensemble de la chaîne, de la conception à l'impression et de la conversion à l’emballage. Nous connaissons tous l’adage selon lequel une chaîne est aussi solide que son maillon le plus faible. C’est précisément le cas pour la production d’emballages, en particulier dans le cadre d’un flux de travail intégré. Chez BOBST, nous intégrons l’impression numérique, les contrôles de qualité et la conversion zéro défaut dans l’ensemble de la chaîne pour que nos clients soient sûrs d’avoir la meilleure qualité au meilleur prix.


5. Durabilité
C’est un sujet qui mérite toute notre considération. Les producteurs d’emballages vont devoir traiter des substrats de plus en plus sophistiqués, des matériaux plus fins et des travaux plus exigeants, en conservant le même niveau de productivité et de flexibilité et pour un même budget. Une gestion des déchets optimale passe par un emballage zéro défaut. La capacité de gérer les commandes répétées et les changements de législation figureront également en tête de la liste des exigences. Et en ce qui concerne la durabilité, il faut toujours garder un œil sur l’avenir : ne pas regarder uniquement ce que vous imprimez aujourd'hui, mais penser déjà à ce qui sera imprimé demain.
 
6. Sensibilisation et recrutement du personnel
Recruter dans ce secteur peut être une tâche complexe : les candidats talentueux et qui comprennent parfaitement les exigences de l’industrie sont rares, et le secteur est parfois perçu comme moins attrayant que d’autres. Le passage aux nouvelles solutions numériques sur l’ensemble de la chaîne de production va rendre la production d’emballage plus attractive. La formation du personnel existant doit être intégrée dans la planification des effectifs. Le groupe Bobst est également confronté à ce même problème et en travaillant en étroite collaboration avec les écoles et les universités et en soutenant l’apprentissage, nous sommes mieux en mesure d’aider nos clients à relever les défis de demain.
 
7. Services
Nous ne parlons pas ici des services de réparation en cas de panne d'une machine donnée, mais plutôt de la relation quotidienne nécessaire avec ses fournisseurs, qui doivent être des « partenaires » plus que des « fournisseurs ». Avec l’avènement de l'Internet des Objets, de plus en plus d’équipements sont directement reliés aux fabricants, et la maintenance préventive n’est aujourd'hui plus de la science-fiction. Le groupe Bobst propose une gamme complète de services englobant l'ensemble du processus d'impression et de conversion. Nous visons toujours l’excellence et pouvons nous appuyer sur plus de 125 ans d’expérience au service de clients du monde entier. Tout ceci se traduit par des temps de disponibilité plus longs, une meilleure durée de vie des équipements, une qualité de production optimisée, et donc un meilleur retour sur investissement.
 
Par conséquent, comme vous le comprendrez, notre objectif n’est pas de prédire l’avenir, mais d’évaluer constamment les défis qui nous attendent pour permettre à la production d’emballage de s’y adapter le plus justement possible. 
 

Bobst Mex SA, Suisse
 

retour à la liste

Chargement